####

Votre vue

Les differentes options des verres:

Le traitement antireflet:

Cette option est recommandée lors de la conduite de nuit et lorsque l’on travaille sur ordinateur, afin de limiter les reflets renvoyés par l’écran. L’opticien la conseille sur des verres amincis, sachant que plus l’indice du verre est élevé, plus les reflets sont importants.

Le verre photochromique:

Très pratiques pour les porteurs de lunettes de vue, les verres photochromiques changent de teinte en fonction des UV : plus le rayonnement solaire est important, plus ils foncent !

Le filtre anti lumiere bleue:

cette option qui se généralise progressivement est très importante pour préserver la bonne lumière bleue(turquoise) dont nous avons besoin. Cependant, la mauvaise lumière bleue (violet) qui est arrêtée à 25% peut engendrer une fatigue oculaire ainsi que des troubles visuels à long terme. Cette option est très importante pour les plus jeunes en particulier car leur globe oculaire est très clair et laisse passer davantage cette lumière nocive.

Les verres mi-distance pour l'ordinateur:

Il s’agit en fait de verres progressifs comportant seulement les zones de vision de près et intermédiaire (à moins de 1 mètre). On les conseille beaucoup pour les personnes travaillant beaucoup sur l’écran.

Les differents troubles visuels:

La myopie

Vous voyez très bien de près, mais mal de loin. C'est que votre globe oculaire est trop long et votre cornée trop bombée, d'où une image qui se forme en avant de la rétine. La myopie, souvent héréditaire, apparaît généralement dès l'enfance.

L'hypermétropie

Vous voyez flou de près car le globe oculaire est trop court, d'où une image qui se forme en arrière de la rétine. Résultat : vos yeux fatiguent et vous souffrez de maux de tête.

L'astigmatisme

La courbure de la cornée est inégale, ce qui déforme les images en vision de près et de loin. Les efforts incessants pour différencier certaines lettres par exemple (comme un B d'un D) fatiguent et peuvent, là encore, être à l'origine de maux de tête.

La presbytie

Le cristallin tend à perdre de sa souplesse, de façon naturelle avec l'avancée en âge. Résultat, l'accommodation nécessaire pour passer d'une vision de loin à une vision de près devient de plus en plus difficile et l'on finit par lire les bras tendus, sans parler de la sensation de brûlure oculaire.

La cataracte

Avec l'âge, le cristallin s'opacifie. Ce phénomène entraîne une baisse de clarté, une vision double, une altération des couleurs, des halos lumineux, des éblouissements à la lumière.

Le glaucome

Asymptomatique pendant des années, le glaucome détruit progressivement le nerf optique, réduisant le champ visuel et pouvant mener à la cécité en l'absence de traitement. Cette maladie est due à une trop grande tension intraoculaire.

La DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) correspond à une destruction progressive de la macula, zone centrale de la rétine, ce qui affecte la vision fine, celle des détails, sans toucher la vision périphérique. Tache sombre au centre du champ visuel, déformation des lignes droites ou difficultés à reconnaître les visages, sont des symptômes d'alerte signifiant une atteinte irréversible de la rétine.

Pour ne pas en arriver là, il faut consulter un ophtalmologiste tous les ans à partir de 55 ans ou de 50 ans en cas d'antécédent familial de DMLA.